AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 C'est une évidence, les hommes sont tous les mêmes {Alan}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ZAF.IRA
Admin
avatar

Messages : 606
Date d'inscription : 24/02/2013
Age : 20
Localisation : Alaska

MessageSujet: C'est une évidence, les hommes sont tous les mêmes {Alan}   Ven 25 Oct - 10:04


Alan & Kiara
C

'est en arrivant à l'hôtel que je sus que je n'allais pas passer une bonne journée. J'avais choisis cette destination car ici ce trouvait une belle et grande piscine, et elle s"avérait être la plus proche de chez moi. Ayant résider pendant quelques temps dans cet hôtel je la connaissais particulièrement bien. Ce jour aurait très bien pus ce passer si je n'étais pas tombé sur ce jeune homme, Alan, que j'avais rencontré il y a quelques mois de cela mais duquel je n'avais plus eu de nouvelles depuis un bon moment maintenant. Ce n'est pas comme si j'étais une de ses pauvres filles qui pleure sur son sort parce qu'un mec à subitement eu envie de s'intéresser à une autre fille. Simplement il aurait pus faire preuve de politesse et me donner une explication quand au fait que du jour au lendemain il ne daigne plus m'adresser la parole et m'oublier totalement. Il ne me manquait aucunement, étant donné que je ne m'étais pas attaché à lui, tout comme je ne m'attachait à personne. Et puis de toute façon je devais surement être une des filles qu'il souhaitait seulement mettre dans son lit, rien de plus, il avait certainement dû s'en trouver une autre. Heureusement d'ailleurs qu'il ne souhaitait pas quelque chose de plus sérieux, car sinon je l'aurais surement envoyer sur les roses, de toute façon je ne saurais jamais ce qu'il ce serait passer si nous avions vraiment continuer notre flirt. Mais comme monsieur avait mieux à faire, je ne voulais même plus entendre parler de lui, et si il venait à me parler je l'enverrais ce faire voir avec grand plaisir !

J'étais allongée sur une chaise longue, en maillot de bain, bronzant au soleil, lorsque je l'ai vu devant la piscine à surveiller les nageurs. Je savais qu'il travaillait ici, mais comme je ne l'avais plus vu depuis longtemps je pensais qu'il était simplement parti, mais visiblement ce n'était pas le cas, ou alors il était revenu. Peu importe, je ne voulais pas lui adresser la parole, et pour cela je ne voulais pas le provoquer, ramassant mes affaires, je décida donc d'aller terminé mon bronzage sur la plage. Renfilant ma robe, je mis ensuite mon sac sur mon épaule et me dirigea vers la sortie en espérant que le jeune homme ne me voit pas, voulant éviter quelconque confrontation avec lui. Je n'avais pas peur de lui, loin de là, je ne voulais juste pas entendre ses explications, qui serait aussi pitoyable que tout autres hommes pouvaient faire pour faire tomber les filles. Malheureusement cela ne m’arracherai pas avec moi, donc je préférais ne pas gaspiller ma salive avec lui, lui évitant également d'en gaspiller pour rien.


code by Mandy


Dernière édition par ZAF.IRA le Ven 25 Oct - 10:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zafira-test.forumactif.org
Autre

avatar

Messages : 622
Date d'inscription : 23/10/2013

MessageSujet: Re: C'est une évidence, les hommes sont tous les mêmes {Alan}   Ven 25 Oct - 10:06








Kiara & Alan

Forgive is not easy, but please try it...
Aujourd'hui était ma première journée de travail depuis bien longtemps, du moins ici. Mon employeur avait eu la gentillesse d'accepter de me reprendre et j'étais actuellement à l'essai. Par conséquent, je m'étais levé relativement tôt aujourd'hui, et je m'étais douché avant de m'habiller d'un short et d'un t shirt et de me rendre à l'aide de ma voiture en direction de l'hôtel. Après quoi, je me dirigeais naturellement vers les vestiaires, me changeais et allais ensuite me placer sur la chaise destinée aux maîtres nageurs, mes lunettes de soleil sur le nez. La journée s'annonçait longue, comme d'habitude, puisque je ne devais que surveiller les nageurs et tâcher d'être efficace de manière à pouvoir reprendre mon contrat à durée indéterminée. Seulement, je n'avais pas prévu de voir une jolie brune arriver et s'installer sur une chaise longue. Non pas que je m'amusais à draguer les clientes de l'hôtel, sachant que cette demoiselle n'était d'ailleurs même pas dans l'hôtel, seulement, je ne connaissais que trop bien ce visage, c'était Kiara. J'avais connu Kiara avant de ficher le camp d'ici, nous avions flirté ensemble durant quelques temps, et avions peu à peu perdu contact quand j'avais commencé à perdre pieds et par conséquent à faire un peu n'importe quoi, boire et fumer des cigarettes pas vraiment légales. À dire vrai, j'avais perdu le contact avec tout le monde, puisque je m'étais renfermé sur moi-même, démissionnant de mon travail et comptant totalement sur l'argent de ma mère pour me permettre de vivre dans mon mondes de drogués qui ne fichent rien. Je n'étais pas fier d'avoir plongé ainsi, je savais pertinemment à ce moment là que je me détruisais, mais je m'en fichais, plus rien ne comptait, et je n'avais pas voulu que les gens que j'avais pu connaître à ce moment là soient affectés de mon comportement puéril, je me devais de l'avouer.

Dès que j'avais vu la jolie brune, je ne l'avais plus quittée des yeux, jusqu'à ce que je vois son regard se poser sur moi. Dès lors, j'avais fait mine d'être totalement absorbé par mon travail, à savoir regarder des gens nager, tellement absorbé que je n'en avais pas remarqué sa présence. Cependant, je la surveillais du coin de l’œil, et je pus voir la demoiselle se rhabiller et se lever en direction de la sortie. Je ne désirais nullement que la demoiselle s'en aille, d'autant plus que je lui devais et lui devrais probablement encore dans quelques temps des excuses vis à vis de mon comportement qui n'avait eu lieu d'être, à savoir que Kiara et moi étions très proches et l'étions devenus dès que j'avais perdu contact avec Janis, qui était partie des Bahamas peu après mon départ selon mes sources. Je me levais donc, rejoignant rapidement la jeune femme. Doucement, je saisis son poignet, la retenant. « Kiara, attend, s'il te plaît. » Je savais pertinemment que je devrais m'expliquer auprès de la demoiselle et je le ferais si tel était son souhait, mais comme je la savais très rancunière, je préférais ne rien ajouter de manière à ce qu'elle puisse dire ce qu'elle désirait, décision que je respecterais tant que ce n'était pas lui ficher la paix. Je ne désirais pas perdre Kiara pour un motif que je ne saisissais pas très bien, et si j'en avais eu le temps, je serais d'ailleurs allé la voir chez elle pour m'expliquer, qu'elle ne pense pas que j'avais arrêté notre jeu de flirt car elle ne m’intéressait plus. « Je crois qu'il faut qu'on parle. » Ajoutais-je après quelques minutes de silence.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ZAF.IRA
Admin
avatar

Messages : 606
Date d'inscription : 24/02/2013
Age : 20
Localisation : Alaska

MessageSujet: Re: C'est une évidence, les hommes sont tous les mêmes {Alan}   Ven 25 Oct - 10:20


Alan & Kiara
J

e n’avais pas l’intention de céder, et ne n’était pas avec sa belle gueule et ses mots gentils qu’il allait m’avoir ! Je retirais assez brusquement mon poignet de sa main, déjà parce que je ne supportais plus que quelqu’un m’attrape par surprise tout comme il venait de le faire et puis parce que lui, n’avait pas le droit de me toucher. Il dû comprendre puisqu’il n’ajouta rien à ce sujet, les bras croisés, je pris ensuite la parole afin de lui faire comprendre que je n’avais rien à lui dire. Ce qui était vrai, étant donné que c’était plutôt lui qui me devait des explications bien que je ne voulais pas les entendre. J’hésitais à tourner les talons et partir sans même écouter ce qu’il avait à me dire, et pourtant je ne fis rien et me contenta de rester à la regarder, le visage toujours aussi neutre. Je ne savais pas très bien ce qui m’avait plu chez lui et ce qui avait fait que nous nous entendions plutôt bien. J’avais la net impression, lorsque nous nous étions rencontrées, qu’il sortait d’une période difficile niveau amour, je n’avais pas vraiment cherché à en savoir plus à vrai dire, je ne voulais pas fouiner dans ses affaires, tout comme je ne souhaitais pas qu’il le fasse pour moi. Cependant nous nous ressemblions plutôt, même si je devais surement être la fille la plus mystérieuse qu’il n’ait jamais connu, je crois qu’il m’appréciait. Cependant je devais me tromper puisqu’il n’avait eu aucun mal à me planter, sans me donner de nouvelles pendant plusieurs mois. Au pire cela ne me gênait pas, il était comme les autres, et je n’allais pas m’arrêter de vivre pour lui, je rencontrerais surement pleins d’autres gars tout aussi intéressent !

Il reprit la parole, et bien que je veuille le nier, cela semblait sincère, et on aurait dit que je comptais pour lui, alors que je ne voyais pas comment j’aurais pu être importante pour quelqu’un que je ne connaissais à peine, même si nous en étions tout de même arriver à flirter ensemble. Je me faisais des films, j’avais mal interpréter ses propos c’est tout, il était comme les autres, il n’y en avait pas un pour rattraper l’autre. Je me répétais ceci afin de m’en persuader. Toujours aussi sèchement, je lui répondis alors :

- C’est vrai qu’un simple message n’aurait pas été de trop !

Regardant autour de nous, j’attendis qu’ils reprennent la parole, une fois fait, je reposais mon regard sur ses yeux en l’écoutant, sans qu’aucun sourire ne naisse sur mon visage. J’avais envie d’y croire et pourtant ce n’était surement pas vrai, il continuait de se moquer de moi, et tant que je n’aurais pas accepté, il continuerait de me tourner autour. Il fallait que cela cesse, qu’il m’explique tout ce qu’il voudrait, je ne changerais pas d’avis, je ne voulais plus entendre parler de lui, un point c’est tout, ce n’était pas négociable. Cependant, mon visage ce radoucit lorsque je croisais une nouvelle fois son regard qui semblait réellement sincère. Ce n’était pas parce que j’acceptais de parler avec lui quelques instants que cela voulait dire que je tombais dans le panneau, loin de là, j’étais simplement dans un bon jour. Il venait de désigner une table où nous pourrions continuer notre discutions et me tendit sa main afin que je la saisisse. Je la regardais alors, il ne devait pas être sérieux. Je pouvais accepter de parler, mais il ne fallait pas abuser non plus. Le visage plus détendu mais toujours aussi froid, je jetais un dernier regard vers lui, sans même lui dire que j’acceptai, je passais à côté de sa main et me dirigea vers l’endroit qu’il avait désigné, j’espérais qu’il me suivait, mais ne me retournai pas pour en être sûr.


code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zafira-test.forumactif.org
Autre

avatar

Messages : 622
Date d'inscription : 23/10/2013

MessageSujet: Re: C'est une évidence, les hommes sont tous les mêmes {Alan}   Ven 25 Oct - 10:21








Kiara & Alan

Forgive is not easy, but please try it...
Je me doutais bien que Kiara n'avait aucune envie de me parler, seulement, je savais que je devais m'excuser, car ma manie de partir et de tout plaquer quand ça n'allait pas sans prévenir quiconque n'était pas correcte, et si je ne pensais devoir aucune explication à la plupart de mes conquêtes, malgré tout, je trouvais que je devais m'expliquer auprès de Kiara, comme si j'avais besoin qu'elle m'écoute, et peut-être même encore mieux, à savoir qu'elle me pardonne. Je savais que Kiara était rancunière, mais il fallait au moins que j'essaie, donc quand j'avais saisi le poignet de la demoiselle, je n'avais pas pu m'empêcher d'insister vis-à-vis de mon désir de me faire pardonner auprès de la demoiselle, de mon désir de lui parler afin de m'expliquer. Aussitôt après que j'eus saisi son poignet, Kiara se retourna et me lança un regard glacial, tout en dégageant son poignet de ma main, comme si j'avais pu lui transmettre une quelconque maladie contagieuse. Je laissais donc ma main retomber le long de mon corps, ajoutant que je pensais qu'il fallait que l'on parle. Effectivement, je pensais tout à fait ce que je venais de dire, à savoir que la demoiselle face à moi en avait visiblement après moi par rapport au fait de l'avoir quelques peu abandonnée, même si nous n'étions pas en couple ou quoi que ce soit du genre, mais plutôt simplement amis. Et encore, nous nous amusions surtout à flirter ensemble, Kiara avait d'ailleurs été une des rares filles avec qui j'avais flirté après le départ de Caylee, pour ne pas dire la seule fille en vérité. Probablement parce qu'elle était dans les rares filles qui me plaisaient, puisqu'elle était tout à fait mon type de femme. Nous nous étions bien entendus, et nous nous entendrions probablement toujours aussi bien si seulement je n'avais pas eu la lâcheté de tout plaquer une nouvelle fois. Il faudrait vraiment que je m'explique de cela. Rapidement, un moment de silence passa. « Je n’ai rien à te dire moi. » J'avais effectivement cru comprendre que la demoiselle n'avait strictement rien à me dire, à en juger d'une part par le regard glacial qu'elle me lançait et d'autre part par son intonation, qui était sèche, hostile. « Moi j'ai plein de choses à te dire, tu vois. Parce que j'aurais pas du partir sans rien te dire, sûrement pas à toi. » Lâchais-je d'un ton assuré à la jeune femme. Kiara, avec ses yeux vert clair et ses cheveux bruns, était plutôt petite, néanmoins, elle avait un très fort caractère et c'était d'ailleurs pour cela que je la respectais. De ma main droite, je désignais une table libre non loin de nous, table où nous pourrions éventuellement nous installer pour nos explications. « S'il te plaît, laisses-moi une chance de t'expliquer, c'est tellement compliqué. Et crois pas que ça va être des excuses toutes faites, tu es probablement la seule fille avec qui je flirtais envers qui je vais m'excuser de mon comportement, alors c'est pas du tout fait, je te le promet. » hésitant, je tendis ma main à la jeune femme, espérant de tout mon cœur qu'elle allait la saisir.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ZAF.IRA
Admin
avatar

Messages : 606
Date d'inscription : 24/02/2013
Age : 20
Localisation : Alaska

MessageSujet: Re: C'est une évidence, les hommes sont tous les mêmes {Alan}   Ven 25 Oct - 10:30


Alan & Kiara
J

e n’étais peut-être pas très sympa avec Alan, et il semblait mal à l’ais, je ne devrais pas être aussi froide mais j’étais comme ça, dès que l’on me faisait un sale coup, je n’étais plus aussi gentille. On pouvait donc me qualifier de rancunière. Ce n’était pas une si mauvaise chose finalement, ainsi, le jeune homme, regretterait et ne me referait plus la même chose, si j’étais décider à bien vouloir lui reparler par la suite. Même si j’étais réticente au début, j’avais fini par accepter de lui laisser une chance d’expliquer même si cela ne voulait pas dire que c’était gagner d’avance, ce n’était pas si facile. Laissant sa main, je me dirigeais directement vers la table et m’assit sur la chaise qu’il venait de tirer pour moi. Je ne savais pas s’il était seulement galant ou si c’était une manière de me montrer qu’il souhaitait vraiment ce faire pardonner. Dans tous les cas c’était gentil, et puis c’était un bon point ! Il s’installa face à moi et un court silence s’installa avant qu’il ne reprenne la parole afin de débuter ses explications. Mon sac sur le sol, je croisais mes bras sur la table et plantait mon regard glaciale dans ses yeux et l’écoutait attentivement.

Au fur et à mesure qu’il parlait, mon visage ce radoucit en entendant son histoire, qui n’avait rien de plaisante. Je l’avais plutôt bien cerné en fait et finalement je regrettai de l’avoir laisser s’expliquer. Car cela m’emportait sur un terrain glissant puisqu’il venait de me raconter des choses assez personnel, il allait peut-être s’attendre à ce que je fasse de même si nous nous reparlions un jour. De savoir ce genre de chose l’un sur l’autre n’allait faire que nous rapprocher, et c’est de loin ce que je voulais de moins. C’est le genre de choses que nous nous racontons lorsque nous sommes amis et je ne pense pas que ce soit ce qui nous caractériserait de mieux. Peut-être était-ce le cas auparavant mais actuellement je ne savais plus vraiment. Voilà pourquoi je ne voulais pas lui parler, parce qu’il avait des circonstances atténuante que je ne pouvais pas nier. Il semblait que cette période fut difficile, et même si ce n’était pas mon genre, cela me faisait de la peine lui et je me sentais presque mal qu’il m’a raconté cela. Limite je voulais m’excuser de mon comportement, je n’étais pas la seule à avoir des problèmes et je ne comportais mal avec des gens qui avait simplement besoin qu’on leurs tendent la main, tout comme m’avait fait mes amis il y a deux ans de cela. Tout à coup je me sentais vraiment méchante et égoïste, et je n’avais pas envie que ce soit l’image qu’ai Alan de moi. Mais depuis quand me préoccupais-je de ce que pensait les autres de moi ? De toute évidence, le jeune homme était loin d’être aussi insignifiant que ce dont je voulais me persuader. Après un court instant, me mordant la lèvre, je répondis hésitante :

- Oh.. Je suis désolé, je ne savais même pas que tu avais une fiancée et encore moins une fille..

Je baissais les yeux, je comprenais tout à fait ce qu’il avait ressentie, ce manque de repères tout à coup et ce besoin de changer de paysage, de vie. Cela me rappelait beaucoup ce que j’avais fait, seulement moi je n’étais jamais revenue en arrière, et il y avait eu un peu plus de conséquence que lui en partant.
Sa dernière phrase m’arracha un sourire et en fixant mes mains je repris :

- Je comprends, ne t’inquiète pas, tu n’as donc pas encore d’antécédent négatif avec moi..

Cela signifiait que je le pardonnais ? Surement, et moi qui pensait que ce ne serait pas aussi simple, et pourtant il savait faire ressortir de drôle de chose en moi et je n’aimais pas ça.



code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zafira-test.forumactif.org
Autre

avatar

Messages : 622
Date d'inscription : 23/10/2013

MessageSujet: Re: C'est une évidence, les hommes sont tous les mêmes {Alan}   Ven 25 Oct - 10:33








Kiara & Alan

Forgive is not easy, but please try it...
Je n'avais jamais été particulièrement doué en ce qui concernait le fait de me fait pardonner, pour ne pas dire carrément nul. En effet, j'avais toujours été mauvais en excuses, bien que j'ai du en présenter maintes et maintes fois. Alors ici, face à une Kiara plutôt en colère, je ne savais pas tellement quoi dire à la demoiselle, d'autant plus que nous n'avions jamais été particulièrement proches sinon que nous flirtions un peu, en quelques sortes. Je n'avais jamais vraiment su beaucoup de choses de Kiara, et elle ne savait pas grand chose de moi non plus, comme si nous avions établit un commun accord afin de ne pas poser de questions personnelles à l'autre. Et jusque là, notre méthode avait très bien marché, au point que malgré le fait que je ne désirais plus m'attacher à quiconque, j'en étais venu à sincèrement apprécier la compagnie de la demoiselle Fields. Je ne savais pas si c'était réciproque, quoi qu'il en soit, si ça l'avait été, c'était maintenant du passé, puisque visiblement, elle semblait m'en vouloir de l'avoir, en quelques sortes du moins, abandonnée. J'avais toujours été ainsi ; à mes dix-huit ans, quand j'étais parti pour les Bahamas. Il y a quelques mois de cela, quand je m'étais rendu à Sydney sans prévenir quiconque, faisant ainsi en sorte que je me retrouvais rapidement pour une nouvelle vie en Australie tout comme je l'avais fait ici. Cependant, quelque peu incité par ma cousine, j'avais finalement décidé de revenir, et j'étais ici depuis maintenant deux semaines environs. Connaissant les envirpons comme ma pocheet ne prévoyant as de m'en aller à nouveau, je m'étais achetéune villa, et, heureusement, je l'avais rapidement obtenue, et même si tout n'était pas encore vraiment bien installé, puisque je n'avais plus beaucoup de meubles, je continuais peu à peu à remplir la jolie villa que je m'étais achetée dans le quartier d'Andros Town. J'étais parvenu à me faire ré-engager à l'essai à l'hôtel, malgré le fait que j'ai suffisamment d'avance sur l'héritage de mon père pour pouvoir vivre encore quelques années aux crochets de l'argent disponible sur mon compte. J'étais de nature plutôt travailleur, et la plupart du temps, je n'aimais pas avoir la vie facile, l'argent qui coulait à flots sans que je ne bouge le moindre petit doigt. J'en avais suffisamment profité durant mon adolescence sans avoir besoin de tout avoir de nouveau rien qu'en claquant des doigts.

Quoi qu'il en soit, j'étais satisfait d'avoir repris, car cela me permettait dans l'instant présent de revoir la jeune Kiara, qui avait deux ans de moins, et avec qui j'avais flirté durant quelques temps. Certes, je savais la jeune femme particulièrement rancunière, mais je ne pensais pas me faire traiter ainsi, surtout que ce n'était pas comme si nous étions sortis ensemble ou quoi que ce soit du genre, nous n'avions fait que nous amuser à flirter sans que cela n'aille plus loin. Cela me convenait d'ailleurs personnellement à la perfection. Mais à en juger par la réaction de Kiara quand j'étais venu la voir, à l'air glacial qu'elle arborait actuellement, pratiquement méchant, je pensais comprendre qu'elle n'avait sans doute pas aimé du tout ma désertion. Il était vrai que j'aurais pu au moins la prévenir, mais que j'en avais visiblement été totalement incapable, aussi stupide que ce fut. « C’est vrai qu’un simple message n’aurait pas été de trop ! » Je fis un sourire gêné à l'adresse de la jeune femme. J’eus envie de répliquer que les appels Australie-Bahamas, cela coûtait cher, mais je me retins de justesse, voulant m'épargner un nouveau regard noir de la part de la demoiselle. Alors que je tendais la main à la jeune femme, lui proposant d'aller discuter autour de la table que je venais de lui indiquer. Quand je vis la petite brune lorgner ma main de la sorte, avant de m'accorder un regard puis de se rendre à la table que je venais de désigner, ce fut relativement gêné que je m'empressais de suivre la jeune femme après avoir, bien entendu, rangé ma main dans ma poche. Je m'installais après avoir tiré sa chaise à Kiara, par galanterie très certainement. Une fois la jeune femme assise, je m'installais à la chaise face à elle, et la regardais, hésitant à m'expliquer. Je commençais finalement, me décidant. « Tout d'abord, merci de m'écouter, je vais tâcher de faire court.  En gros, j'avais une fiancée y a un moment, un peu avant qu'on se connaisse, mais elle est tombée enceinte et elle m'a quitté, j'ai jamais eu de nouvelles. J'ai commencé à un peu faire n'importe quoi, et un jour, les services sociaux sont venus, m'ont retiré ma première fille, et je m'en suis pas relevé, j'ai pas voulu, pas pu rester ici. Et comme, par habitude, quand ça va pas, je me casse le plus vite possible sans prévenir personne, bah voilà.... Et j'aurais pas pu te laisser de message de là où j'étais, ou même t'appeler pour t'expliquer, car Sydney-Nassau, c'est très, très cher. Mais j'suis revenu parce que ma cousine m'a un peu forcé la main quelque part, mais là je compte rester, et je tenais à te présenter mes excuses parce que quand même c'est un manque de respect, ce que je t'ai fait, sachant qu'on flirtait ensemble et que tu m'as jamais fait de sale coup ou quoi, et que j'aurais pas vraiment du te tourner le dos, sachant que t'étais bien la seule fille avec qui je n'avais aucun antécédent négatif.... Enfin bref, désolé. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ZAF.IRA
Admin
avatar

Messages : 606
Date d'inscription : 24/02/2013
Age : 20
Localisation : Alaska

MessageSujet: Re: C'est une évidence, les hommes sont tous les mêmes {Alan}   Ven 25 Oct - 10:53


Alan & Kiara
L

orsqu’il me raconta son histoire, je fus d’abord jalouse qu’il ait été heureux, parce qu’au fond moi, je ne l’avais jamais vraiment été. Mais après tout c’était ainsi, nous sommes tous destinés à finir notre vie misérable en souffrant. Nous ne sommes que des pantins qui passons notre vie à espérer d’avoir une vie magnifique, et que de grandes choses nous arrivent, on les touche du doigt et ressentons pendant quelques instants la satisfaction d’avoir atteint notre but. Mais ce n’est que de courte durée puisque ceci nous ai enlevé juste au moment où nous nous en attendons le moins. Alan ne manquait pas à cette règle, il avait enfin une famille rien que pour lui et avait finalement tout perdu. Je ne pouvais pas lui en vouloir parce que je savais ce que cela faisait, même si ce n’était pas les mêmes conditions, je m’étais retrouvé du jour au lendemain complètement seul dans un lieu inconnu et j’ai dû me débrouiller en essayant de me reconstruire sur les ruines de ce que j’avais perdu. Mais j’étais la preuve vivante qu’on pouvait s’en relever, même si ce n’est pas facile tous les jours, tôt ou tard le jeune homme réussirait à refaire sa vie. J’aurais aimé lui faire part de mon expérience et essayer de le conseiller pour l’aider, mais je n’étais pas encore prête à dévoiler mes faiblesses, ni à lui, ni à personne.

Surement allait-il trouver ça bizarre que je lui pardonne si facilement alors qu’il y a quelques instants je refusais catégoriquement de lui adresser la parole mais c’était ainsi, j’avais changé d’avis. Même si au fond je lui en voulais encore un peu, les circonstances faisaient que je ne pouvais pas l’ignorer indéfiniment, parce que de toute façon nous serions menés à nous revoir. Bon ok, c’était peut-être aussi un peu parce que c’était le seul mec pour qui j’avais un peu de considération et le seul avec qui j’avais été quelques peu ami mais surement pas parce qu’il m’avait manqué, je n’étais pas assez attacher à lui pour ça, et je ne le serais jamais plus pour qui que ce soit.

Quand il me demanda si il était pardonné, son visage semblait assez surpris parce qu’il ne s’attendait pas à ce que je veuille bien lui reparler aussi rapidement, ce qui en soit, ce comprenait. Avec un mince sourire je lui répondis simplement :

- Bas oui

Et nous reprenions alors comme avant, juste deux étrangers qui passent de bons moments ensemble, sans prises de tête et qui partagent leur chemin vers de nouvelles aventures. C’est donc avec un large sourire que je lui répondis :

- Avec plaisir



code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zafira-test.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: C'est une évidence, les hommes sont tous les mêmes {Alan}   

Revenir en haut Aller en bas
 
C'est une évidence, les hommes sont tous les mêmes {Alan}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les "cases" ne sont pas de la même grandeur ???
» Mes codes ne marchent plus :(
» Déplacer mes onglets tableau vers le haut... Help ?
» Bizarre, bizarre la téléphonie Bbox
» Tous les plaisirs sont permis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Terminé-
Sauter vers: