AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Kiaran || Spent a life time stuck in silence. It's over. Now i need you.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ZAF.IRA
Admin
avatar

Messages : 606
Date d'inscription : 24/02/2013
Age : 19
Localisation : Alaska

MessageSujet: Kiaran || Spent a life time stuck in silence. It's over. Now i need you.    Ven 25 Oct - 10:14


Kiaran
D

eux heures trente du matin. L’heure à laquelle j’eu assez de courage pour m’enfuir. Tout recommençait à nouveau, cette impression de cercle vicieux ce renfermant peu à peu sur moi, sans aucune façon d’y échapper. J’avais pris toute mes précautions pour ne pas qu’il me retrouve, et malgré tout il avait réussi. Je ne pouvais rien contre lui et je le savais très bien, aucune raison de me battre puisqu’il gagnait toujours. La peur qui me glaçait le sang chaque fois que je sortais il y a trois ans, était également revenue. Qu’avais-je fais pour qu’il s’acharne à ce point sur moi ? Pourquoi avais-je été aussi stupide de tomber amoureuse le plus. Et le pire c’est lorsque je l’ai revu il y environ une semaine, j’éprouvais presque de la pitié pour lui. Mais lui était juste cruel, et voulait simplement que je souffre, comme lui avais soi-disant souffert de mon absence pendant ces dernières années. Il m’obligeait à nouveau à jouer à la compagne avec lui, obéissant à tous ses ordres. Aucune échappatoire ne s’offrait à moi. Je devais faire tout ce qu’il disait si je ne voulais pas risque de mourir sous les coups qu’il m’infligerait si je l’énervais. J’avais déjà vécu cette situation, et je savais à présent quoi faire pour éviter une gifle ou plus. Une semaine que je partageais à nouveau ma vie avec mon ravisseur, il ne me quittait jamais pour ne pas que je parte une fois de plus. La seule fois où nous sommes sortis, il m’avait traîné dehors pour faire croire à tout le monde que nous étions très heureux ensemble et malgré mon air dépité, cela sembla passé aux yeux des gens. Malheureusement, nous avions croisé la seule personne qui pourrait me sauver d’ici. Alan. Même s’il la dernière fois que nous nous étions vus ne c’était pas bien finit, il me manquait atrocement, et j’aurais voulu qu’il m’aide. Mais c’était maintenant inconcevable car il m’en voulait que je sois en couple avec quelqu’un, alors que je refusais de l’être avec lui. Sauf qu’il ne connaissait pas toute l’histoire, et je préférais qu’il reste en dehors de ça, plutôt qu’il joue au héros et soit blesser, ou pire. C’était ainsi beaucoup plus facile pour lui. Mon ex était vraiment doué pour cacher son jeu, et manipuler les autres, il avait très bien compris ce qu’il passait entre Alan et moi, puisque cela faisait quelques mois qu’il me traquait afin de trouver le bon moment pour attaquer. Il avait réussi son coup. Au retour de cette balade, je m’étais énerver et avait fini avec quelques bleu qui me faisait encore souffrir. Et comme à chaque fois il me ressortait son baratin, qu’il ne voulait pas me faire de mal, qu’il était désolé. J’avais maintenant prit l’habitude de ne plus y croire. Mais ce soir avait été la goutte d’eau, il m’avait rejoint dans mon lit, alors que pour l’instant j’arrivais encore à le tenir éloigné de moi pendant la nuit. Mais pas cette fois. Allongé dans le lit, à mes côtés, il me dégoutait tellement que je sus qu’il était le moment pour moi de partir. Il reprendra sa chasse mais je ne pouvais plus endurer ça. Je partirais à nouveau dans un autre pays ou alors je changerais d’identité encore. C’était la première fois depuis longtemps que je commençais à me sentir chez moi ici, et il avait tout gâché. Ma vie était destinée à être en fuite permanente. Jamais il ne me lâcherait. C’était la première fois qu’il baissait sa garde, et j’allais en profiter. Sortant discrètement du lit, je marchais sur la pointe des pieds pour atteindre la porte de la chambre, une fois sortie je me ruais en silence dans le salon, récupérant un sweat et mes baskets. Délicatement je pris les clés dans la poche de son blouson avant d’ouvrir la porte d’entrée. L’air frais de la nuit s’engouffra dans mes poumons et je sentis le début de la liberté s’offrir à moi. Je me mis alors à courir, malgré mes côtés qui me faisaient mal. Le vent fouettait mon visage, mais je ne m’arrêtais pas, courant encore et toujours. Après plusieurs minutes, je commençais à avoir mal aux jambes, mais je ne ralentis pas ma course. Je savais où aller, même si je n’étais pas certaine d’y être accepté. Je ne savais pas combien de temps il mettrait à me retrouver, ni même combien de temps je serais en sécurité. J’avais peur, et les larmes coulaient à nouveau sur mes joues. Lorsque je vis la silhouette de la maison, un maigre sourire effleura mon visage. J’accélérais jusqu’au perron, où je tambourinais à la porte pour réveiller le jeune homme. Il fallait qu’il m’ouvre, je voulais tout lui expliqué, mais surtout lui dire au revoir. J’étais épuisé et je n’arrivais pas à reprendre mon souffle mais j’arrivais tout de même à prononcer quelques mots, en continuant de frapper à la porte.

- Alan…. Alan ! Ouvre… moi ! S’il te… plait !


code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zafira-test.forumactif.org
Autre

avatar

Messages : 622
Date d'inscription : 23/10/2013

MessageSujet: Re: Kiaran || Spent a life time stuck in silence. It's over. Now i need you.    Ven 25 Oct - 10:16





Kiaran

Voilà une semaine que je m'efforce de l'oublier, tant bien que mal je fais tout mon possible pour faire table rase du passé, une fois de plus. Je ne tomberai plus amoureux, c'est fini. Je me suis fait avoir avec Kiara aussi. La belle brune, je la connais depusi un bon moment, et j'en suis vraiment amoureux, j'ai eu cette impression que cette fois c'était la bonne. Mais je me trompais. Une fois de plus. Kiara, qui prétendait ne plus pouvoir être en couple, s'était à présent trouvé un petit ami digne d'elle, visiblement. Un qui ne s’appelle pas Alan Stevenson, un mec que je n'avais jamais vu ici. Mais c'est son choix. Ce sir je ne veux pas penser à elle. Elle fait partie de mon passé, elle n'a été qu'une erreur parmi tant d'autres, j'ai la preuve à présent qu'elle est avec son mec. Ce soir, je vais en boîte de nuit, jusqu'à deux heures approximativement, j'embrasse ma conquête de la soirée qui m'a laissé son numéro et rentre chez moi, le plus discrètement possible pour ne pas réveiller Stella. N'ayant pas encore envie de dormir, j'allume la télé et la regarde avec un air vide, sans vraiment avoir conscience ne serait-ce que du titre du film. J'entends tambouriner à la porte et je sursaute, mais je n'ai aucune envie d'aller ouvrir, en plus je suis de mauvaise humeur. Du moins, jusqu'à ce que j'entende la voix féminine et familière m'appeler. « Alan…. Alan ! Ouvre… moi ! S’il te… plait ! »  Je me lève, surpris, et ouvre la porte avec la chaine mise, donc en l’entrebâillant, découvrant une Kiara en larmes qui veut visiblement vraiment que j'ouvre la porte. Je soupire et la referme, déverrouillant cette porte. Je fais entrer la demoiselle sans même lui adresser un mot, refermant la porte derrière elle sans prendre la peine de verrouiller de nouveau. Voir Kiara dans cet état me fait vraiment énormément de peine, je dois l'admettre. Je m'en mords les doigts, sincèrement. Elle a les traits tirés, possède de multiples bleus sur le visage et les mains, est décoiffée, à en faire peur, je dois l'admettre même si c'est méchant. Je me contente malgré tout de simplement la regarder, sans lui faire un regard charmeur ou quoi. De la regarder comme si elle est mon ex, chose vraie quelque part. « Qu'est-ce-que tu veux, Fields ? Pourquoi tu viens me voir moi dans cet état ? » Je parle d'un ton surpris, mais pas particulièrement ravi. En effet, je tiens à couper tout les ponts avec Kiara, je pense avoir été clair avec la jeune femme sur ce sujet.

Fiche par (c) Miss Amazing
Crédit image : tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ZAF.IRA
Admin
avatar

Messages : 606
Date d'inscription : 24/02/2013
Age : 19
Localisation : Alaska

MessageSujet: Re: Kiaran || Spent a life time stuck in silence. It's over. Now i need you.    Ven 25 Oct - 10:27


Kiaran
L

orsque je vis la poignée tournée et la porte s’ouvrir de quelques centimètres, je ressentais un sentiment de victoire, même si tout n’était pas gagné. Je croisais alors le regard d’Alan avant qu’il ne la referme, tout espoir s’envola de nouveau. Le jeune homme m’en voulait et ne daignait même pas m’ouvrir la porte en entière, les larmes me montèrent à nouveau aux yeux, réfléchissant en vain à une autre solution. Mais je relevais le visage quand la porte s’ouvrit à nouveau, les lumières qui émanait de l’intérieur me piquèrent les yeux qui c’étaient habitués au noir. Je fis alors un pas pour rentrer dans la demeure d’Alan où j’étais venu si souvent, mais qui semblait particulièrement étrangère ce soir-là. Il ne semblait pas vraiment ravi de me voir, et cela se ressentait dans le regard froid qu’il me lançait, il n’avait jamais été aussi distant avec moi. Je l’avais fait souffrir et il me rendait à présent la pareil et je ne pouvais l’en accusé. Je n’avais pris aucun soin à cacher mes bleus ou même à me coiffer et le jeune homme l’avait bien remarqué. Aucun sourire n’effleurait les lèvres d’Alan, ni rien qui ne pourrait laisser trahir que nous avions été proche. Je détaillais son visage, à l’affût de la moindre expression, et simplement parce que cela faisait, pour moi, bien trop longtemps que nous ne nous étions pas vu. Il m’avait terriblement manqué, et malgré tout ce qu’il avait pu me dire, ce qu’il c’était passé, chaque jour loin de lui me montrait à quel point j’avais besoin de lui. Mais il était encore en colère contre moi, et je pouvais totalement le comprendre. Il ne comprenait pas pourquoi j’étais venu le voir lui, alors que c’était plutôt évident, enfin cela l’aurait été quelques jours plus tôt. A présent je ressentais comme un fossé qui nous séparait. Encore essoufflé, je posais une main sur ma hanche, du côté où mes côtes me faisaient souffrir. Là, immobile, l’un en face de l’autre, je regrettais presque d’être venu, car Alan ne voulait plus entendre parler de moi et me jetterait surement dehors à la première occasion. Peut-être c’était-il déjà trouvé une autre fille, si elle était ici et que je venais de les déranger ? Cette pensée me fit frissonner. Cependant, je devais tout de même me dépêcher, mon ex pouvait surgir d’une minute à l’autre.

- Alan… Je…

Mais je ne trouvais rien à dire, rien qui soit assez fort pour lui expliquer toutes les émotions qui me traversaient à ce moment même. Quel mot utilisé pour lui raconter mon histoire, mon passé, simplement qui j’étais. J’avais passé mon temps à lui mentir, pour mon bien comme pour le sien. Et maintenant j’en payais le prix fort. L’idée de le perdre était encore omniprésente dans mon esprit, et nous avions déjà mis un pied dedans. J’avais peur, mais le fait de le retrouver était plus fort que tout. Il me détestait surement, et me repousserait mais je ne pouvais résister à me tenir aussi éloigné de lui à cet instant. Je m’approchais alors et passait mes bras autour de son torse pour me blottir contre lui, les larmes ne cessant plus de brûler mes joues. Je voulais simplement sentir son corps contre le mien, même si c’était la dernière fois, entendre son cœur battre avec le mien. Comment avais-je pu le laisser partir. J’étais amoureuse de lui, c’était inévitable et je n’arrivais plus à trouver aucune raison de le nier. Je me sentais maintenant en sécurité contre lui et entre deux sanglots j’arrivais à articulé :

- Je suis désolée Alan… Tellement, tellement désolée… Pardonne-moi Alan, je t’en supplie…



code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zafira-test.forumactif.org
Autre

avatar

Messages : 622
Date d'inscription : 23/10/2013

MessageSujet: Re: Kiaran || Spent a life time stuck in silence. It's over. Now i need you.    Ven 25 Oct - 10:29





Kiaran

Revoir Kiara, n'a, je l'admet volontiers, jamais fait partie de mes plans. Je considère, personnellement, la jeune femme comme mon ex. Il vaut mieux que ça soit comme ça, cela me permettra de plus rapidement l'oublier, comme j'ai pu le faire avec mes ex. Lorsque la jeune femme frappe à ma porte, j'envisage, après avoir vérifié que c'était elle en entrebâillant ma porte, de la laisser là, dehors, en larmes. Mais quand je vois l'état de la jeune femme, ses cheveux décoiffés, ses yeux pleins de larmes, je n'ai pas le courage de la mettre à la porte de ma demeure. « Alan… Je… » C'est là tout ce que Kiara a à me dire ? Elle est sérieuse, vraiment ? Maintenant que la jeune femme est à la lumière, je peux voir les bleus sur son visage, l'expression de son visage qui trahis aisément la souffrance qu'elle semble ressentir. C'est alors que je songe à demander à la jeune femme ce qu'il se passe concrètement. Cependant, Kiara ne m'en laisse pas le temps et se blottit dans mes bras. Je deviens tout à coup très tendu, sans savoir pourquoi. Ce n'est pas naturel, pire que ça, c'est carrément contre-nature. Pourquoi Kiara débarque chez moi juste pour me prendre dans ses bras en hoquetant et en sanglotant ? Je ne comprends pas, mais je préfère percer ma carapace à l'instant où je l'entends me dire « Je suis désolée Alan… Tellement, tellement désolée… Pardonne-moi Alan, je t’en supplie… », me doutant aisément que ce n'est pas pour rien que Kiara est venue me voir moi, au final. Je la regarde, inquiet, et laisse mon instinct agir, ma main gauche lui caresser les cheveux et mon bras droit l'entourer, protecteur. J'espère ainsi la réconforter, et doucement, je la prends dans mes bras, comprenant qu'elle doit avoir mal à pas mal d'endroits. Je la prends donc très délicatement dans mes bras, m'efforçant de la garder allongée, comme quand on porte les mariées. Je la dépose doucement dans le canapé et m'agenouille devant celui-ci. Doucement, timidement presque, j'effleure du bout de l'index la joue de Kiara, en un geste que je veux rassurant lui aussi. « Qu'est-ce qu'il se passe, Kiara ? Tu m'inquiètes.... » Je me mords la lèvre et voyant toujours les bleus de la femme que j'aime, je vais dans la cuisine chercher une de ces pommades que l'on applique sur les bleus et qui sont censées soulager. « Soignes-moi tout ça, ma belle... » Je lui chuchote en tendant doucement le tube de crème à la jeune femme. Je m'assieds sur la table basse et regarde la demoiselle. Je ne sais pas ce qu'il s'est passé pour elle, mais à la regarder, on voit qu'elle a été frappée, trop que ce qu'elle peut encaisser. Ses cheveux décoiffés, les cernes qu'on peut voir sous ses yeux m'inquiètent. Je continue à la regarder, en quête d'un indice expliquant son état. « Eh, ma belle, calme toi s'il te plaît... J'suis là, tout va bien... » après une légère hésitation, je pose un léger baiser sur son front, où elle n'a pas de bleu.

Fiche par (c) Miss Amazing
Crédit image : tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ZAF.IRA
Admin
avatar

Messages : 606
Date d'inscription : 24/02/2013
Age : 19
Localisation : Alaska

MessageSujet: Re: Kiaran || Spent a life time stuck in silence. It's over. Now i need you.    Ven 25 Oct - 10:38


Kiaran
J

e fus soulagé lorsque je sentis Alan me rendre mon étreinte, et sentir ses bras protecteurs autour de moi. Cela faisait longtemps que je ne m’étais pas sentie en sécurité, je me sentais bien dans les bras du jeune homme, bien que toute la douleur accumulé coulais inlassablement sur mes joues. La chaleur qui émanait de son corps remplit le mien, et j’étais heureuse d’être ici, avec lui. Tous ces jours passés, semblaient plus faciles à affronter maintenant que j’étais avec lui. Je sentis dans ses gestes, lorsqu’il me prit dans ses bras, qu’il faisait très attention à moi, et surtout veillait à ne pas me faire davantage mal. Mais grâce à sa seule présence, je souffrais moins. Cependant je me sentais telle une poupée brisée, lorsqu’il me tenait délicatement dans ses bras. Il me reposa ensuite sur le canapé,bien que souhaitait resté blottit contre lui. Maintenant allongée, je regardais le jeune homme et l’écoutait, toujours incapable de prononcer quoi que ce soit, tant les sanglots parcourait mon corps. Je tentais de me calmer doucement, en respirant lentement, tout en le laissant me quitter quelques instants pour aller me chercher de la pommade. Ses paroles, qui se voulaient réconfortante, me convainquirent dans mon idée que je devais être dans un piteux état. Alan ne m’avait jamais vu comme ça, mais surtout, aussi vulnérable. Je remerciai Alan pour sa pommade, elle serait surement très utile pour soigner mes bleu, bien que ce soit mes blessures les plus superficiels. Mais elle ne pourrait rien contre mes côtes qui m’élançait de plus en plus, ou encore pour tout mon être qui venait d’être saccagé. J’avais mal, physiquement comme psychologiquement. Je me redressais en position assise, tandis que je afférais à me passer de la crème sur la joue, au endroit où j’avais mal, ainsi qu’au poignet, où certains endroit comportait encore la marque de ses doigts. Je passais délicatement mes doigts dessus, me remémorant la scène, mais je ne laissais pas ce souvenir m’envahir car je sentais les larmes toutes prêtes à couler de nouveau. J’aurais bien eut besoin de cette pommade pour mes bras et le reste de mon corps, mais je n’osais pas me dévêtir, ne voulant pas alerter Alan davantage. Et puis, il n’avait pas vraiment de talent de médecine, donc il ne serait pas d’une très grande aide pour ce qui était de mes côtes. Le baiser du jeune homme sur mon front, ne me fit que me sentir mieux, et un maigre sourire effleura mes lèvres. Malgré tout il était là pour moi, tout ce que nous avions traversé, même si j’en avais douté sur le perron, je savais à présent que je pouvais compter sur lui. Rien qu’à cette pensée, j’eus n’envie de pleurer à nouveau. Je refermais doucement la crème avant de la déposer à côté de moi et de me tourner pour être face au jeune homme. Je n’avais pas encore parlé, ne sachant par où commencée car j’avais tellement de choses à lui expliquer. J’avais retrouvé une respiration régulière et arrivait à m’exprimer normalement. Je réprimais un sanglot avant de commencer :

- Non, rien ne va. J'ai peur. Je n’ai jamais voulu tout ça Alan… Tout est à cause de lui, mon ex, il m’a retrouvé. Cet homme avec qui tu m’as vu, c’était lui. Je m’étais enfuit il y a trois ans, et il est revenu. Alors que j’avais baissé les yeux, je les remontais pour planter mon regard dans le sien, nos genoux ce frôlaient et je posais ma main sur la sienne. Il m’a forcée, je ne pouvais rien contre lui et tout à recommencer comme avant. J’avais honte et baissais les yeux à nouveau.



code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zafira-test.forumactif.org
Autre

avatar

Messages : 622
Date d'inscription : 23/10/2013

MessageSujet: Re: Kiaran || Spent a life time stuck in silence. It's over. Now i need you.    Ven 25 Oct - 10:41





Kiaran

Kiara dans mes bras, je m'occupe de la jolie brune comme si elle était une poupée de porcelaine brisée. Après tout, quelques pas à mes yeux c'est le cas. La jeune femme semble blessée, et n'étant pas médecin je ne peux pas vraiment évaluer moi même ses blessures, qu'elles
soient physiques ou psychologiques. Je vois bien que Kiara ne va pas bien, mais je ne sais pas vraiment comment me comporter vis à vis de la belle brune. Je me contente de lui donner de quoi soigner ses bleus, pour ensuite lui demander ce qui a bien pu se passer pour qu'elle soti dans cet état. Que je me décide à l'admettre ou non, je ne peux pas oublier Kiara, j'en suis tout bonnement incapable et l'attention que je lui porte au beau milieu de la nuit ne fait que le prouver. Cependant, Kiara a l'air vraiment mal et lorsque je la vois se redresser, je ne peux m'empêcher de me redresser également et de tendre mes mains vers elle pour faire parade dans le cas d'une éventuelle chute. Quand je vois que la jeune femme tient debout, je dépose un baiser sur son front, le seul endroit qui n'est pas enduit de pommade car il n'y a pas de bleus. Je vois la jeune femme esquisser un sourire et souris à mon tour. Si elle sourit, alors ça veut dire que je sers à quelque chose. Même si c'est à pas grand chose, cela signifie quand même que je compte éventuellement pour elle. Mais ce n'est pas le moment de penser à cela, j'ai tout à fait autre chose à faire et je le sais très bien. « Non, rien ne va. J'ai peur. Je n’ai jamais voulu tout ça Alan… Tout est à cause de lui, mon ex, il m’a retrouvée. Cet homme avec qui tu m’as vue, c’était lui. Je m’étais enfuie il y a trois ans, et il est revenu. » Je le regarde, je la fixe. Son ex ? Enfuie ? Mais... C'est stupide de s'enfuir des Bahamas pour les Bahamas. Autant changer de pays, cela va plus vite et en général on nous retrouve moins facilement. « Il m’a forcée, je ne pouvais rien contre lui et tout à recommencer comme avant. » Kiara pose sa main sur la mienne et me regarde dans les yeux. Je la fixe moi aussi et je commence à comprendre. Les bleus. Il la frappe. L'a frappée, du moins. Kiara a été battue. C'est pour ça qu'elle à peur de quoi que ce soit de sérieux. C'est tout naturel. Elle ne veut pas d'un homme qui la frappe, encore. Enfin, ceci n'est que ma théorie. « Il t'a battue, c'est ça  ma belle ? J'suis là, c'est fini, il te touchera plus jamais, je te le promet, je le laisserais jamais faire, Fields, je serais toujours là ma belle, c'est fini t'inquiètes pas... Tu as autres choses que des bleus, mal quelque part ? » Je lui demande, tout à coup très inquiet.

Fiche par (c) Miss Amazing
Crédit image : tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ZAF.IRA
Admin
avatar

Messages : 606
Date d'inscription : 24/02/2013
Age : 19
Localisation : Alaska

MessageSujet: Re: Kiaran || Spent a life time stuck in silence. It's over. Now i need you.    Ven 25 Oct - 11:01


Kiaran
J

e n’arrivais pas à prononcer ces mots. Simplement que j’avais été battue pendant plus d’un an par mon compagnon, et que j’avais été obligé de quitté ma famille et mon pays pour me réfugier aux Bahamas, la peur au ventre. C’était trop dur pour moi de raconter que j’étais brisée au plus profond de moi. C’est pour cela que pratiquement personne n’est au courant, que ce soit ma famille ou même la police, j’avais honte de m’être laissé avoir et je ne voulais que personne ne me voie comme ça. C’est aussi une des choses dont j’avais peur si je m’engageai avec Alan, qu’il voit au-delà de ma carapace, et voit la femme détruite qui se cachait au fond de moi. J’avais toujours sentie qu’il ne pourrait se contenter de voir celle que je voulais bien lui montrer, et c’est surement aussi ce qui nous à séparés, parce que je n’étais pas prête à lui montrer mes faiblesses. De toute façon, dès qu’il saurait toute l’histoire, il ne voudrait surement plus me voir, ce genre de choses fait peur, surtout que j’ai passé mon temps à lui mentir sur tout. Il doutait même de mes sentiments pour lui, alors que c’était la chose la plus sincère que j’avais envers lui. Je regardais ma main sur celle du jeune homme pendant quelques instants, et trouvait tout à coup ce geste déplacé. Je me reculais alors dans le canapé et ramenait mes jambes contre ma poitrine, tout en lui répondant :

- J’aimerais te croire… Mais je sais très bien, que toi ni personne ne peut rien contre lui. C’est un malade, il a réussi à me retrouver à plusieurs milliers de kilomètres et il me traquait depuis des mois, il sait tout sur moi. Sur nous.


Je baissais le regard, j’étais surement en train de mettre en danger la personne qui comptait le plus pour moi. Mon ex connaissait tout ce qu’il c’était passés entre Alan et moi, et le voyait comme une menace pour son plan. Il était assez intelligent pour comprendre que lorsque je m’enfuirais, c’est ici que je me rendrais. Et il ferait n’importe quoi pour m’avoir, il me l’avait prouvé, quitte à faire du mal à quiconque ce mettrait sur ce chemin. Je ne pouvais pas supporter l’idée qu’il fasse du mal à l’homme que j’aimais. Mais j’avais encore un peu de temps devant moi, avant de devoir faire mes adieux à Alan.

- Et ne t’inquiète pas pour moi, ça va aller. J’ai vu pire niveau blessures. Même si ça fait toujours aussi mal…
J’éclatais finalement en sanglots, plaquant mes mains sur mon visage. Je ne veux pas que tu me vois comme ça Alan ! Comme cette pauvre fille complètement détruite...




code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zafira-test.forumactif.org
Autre

avatar

Messages : 622
Date d'inscription : 23/10/2013

MessageSujet: Re: Kiaran || Spent a life time stuck in silence. It's over. Now i need you.    Ven 25 Oct - 11:16





Kiaran

Lorsque Kiara retire sa main de la mienne, je la regarde avec un air étonné, sans vraiment comprendre ce que j'ai fait. Je suis on ne peut plus surpris et je ne comprends pas la réaction de la jeune femme, je choisis donc le silence quand je la vois replier ses jambes contre sa poitrine « J’aimerais te croire… Mais je sais très bien, que toi ni personne ne peut rien contre lui. C’est un malade, il a réussi à me retrouver à plusieurs milliers de kilomètres et il me traquait depuis des mois, il sait tout sur moi. Sur nous. » Sur nous ? Autrement dit, son malade d'ex qui lui colle aux basques nous espionne et sait tout sur l'éventuelle amourette qu'il y a pu avoir entre Kiara et moi. La jeune femme est mal et je ne sais même pas comment la réconforter, sinon en lui assurant qu'elle ne craint rien tant qu'elle est avec moi. Si elle craint autant pour elle, si elle a assez peur pour finalement revenir vers moi malgré ce qui a pu se passer, je peux au moins faire en sorte qu'elle soit effectivement en sécurité et en risque rien tant qu'elle est avec moi. Je m'approche timidement de la jeune femme en lui demandant si elle a d'autres blessures, sans vraiment oser directement la toucher. « Et ne t’inquiète pas pour moi, ça va aller. J’ai vu pire niveau blessures. Même si ça fait toujours aussi mal… » Kiara se mit à pleurer en mettant ses mains sur son visage, et machinalement, cette fois, je la prenais dans mes bras le plus délicatement possible en essayant de la bercer pour la rassurer, comme on pourrait vouloir rassurer un ou une enfant qui vient de faire un cauchemar. Mais la situation est bien différente, car Kiara n'est pas une enfant et elle a des problèmes bien plus graves qu'un simple cauchemar.  « Je ne veux pas que tu me vois comme ça Alan ! Comme cette pauvre fille complètement détruite... »  Je la regarde. Effectivement, pour être détruite, elle l'est.  Mais rien ne change véritablement dans mes sentiments pour elle, même si je commence à comprendre qu'elle m'a menti, bien que je ne sache pas véritablement en quoi. Je la regarde et écarte doucement ses mains de son visage, la regardant. La jeune femme pleure, j'en suis bien conscient, et je sèche ses larmes avant de simplement me décider à obéir à mon instinct en posant mes lèvres sur les siennes, en l'embrassant comme jamais je n'ai pu l'embrasser. L'embrassant tendrement, passionnément et amoureusement, me faisant légèrement oppressant. Finalement, je me sépare à regrets de la jeune femme. « Rien ne change, Fields. T'es pas une pauvre fille, t'en seras jamais une ma belle. T'es une princesse, Kiara, j'te verrais jamais comme un pauvre fille détruite. Qu'on soit en froid ou non, t'es ma princesse et je t'aime, ok ? Je suis vraiment, vraiment amoureux de toi. Je ne compte pas te laisser à la moindre occasion, à la première seconde, et je compte pas laisser cet enfoiré encore s'approcher de toi ne serait-ce qu'une fois. N'ais pas peur, quand je te dis que tout est fini c'est sincère, d'accord ? Alors sèches moi ces larmes. »

Fiche par (c) Miss Amazing
Crédit image : tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ZAF.IRA
Admin
avatar

Messages : 606
Date d'inscription : 24/02/2013
Age : 19
Localisation : Alaska

MessageSujet: Re: Kiaran || Spent a life time stuck in silence. It's over. Now i need you.    Ven 25 Oct - 11:32


Kiaran
P

endant toutes ses années, je ne m’étais jamais apitoyer sur mon sort, même si j’avais eu toutes les raisons, et je n’avais aucune envie qu’on me plaigne. Comme pas mal de femme dans le même cas que moi, je me sentais à partie responsable de ce qu’il m’arrivait. J’aurais pu dès le départ ne pas accepter de me laisser faire et encore moins de le pardonner dès qu’il s’excusait. J’aurais pu faire quelque chose pour m’en sortir, mais je n’étais pas assez forte face à lui. Et une fois de plus, je voulais fuir plutôt que de l’affronter, j’étais toujours la même fille paumée qu’il y a 4 ans, et il me terrorisait toujours autant. Je me sentais incapable de l’empêcher et je me sentais totalement impuissante, aucune solution ne s’ouvrait à moi à part la fuite. C’était la meilleure option et de toute façon je n’avais pas le choix. Donc rien ne me permettait de recevoir la compassion des autres, je l’avais plus ou moins mérité de toute façon.

Les larmes ne cessait de couler car je pensais à la vision qu’Alan avait de moi à présent, et cela me faisait mal qu’il me voit dans cet état, alors que depuis de début, c’est ce que je tentais de cacher, à lui comme à tout le monde. Mais au fond si j’étais venue ici, c’était bien pour une raison. J’avais des sentiments pour lui et je lui faisais confiance, alors j’espérais qu’il ne m’en voudrait pas trop, même s’il avait toutes les raisons de l’être. J’étais finalement partagé entre la surprise et le soulagement de sentir Alan me prendre dans ses bras. La tête posé contre son torse, je me laissais aller, sentant l’intensité de mes pleurs diminué. Et lorsque je sentis le jeune homme repousser mes mains de mon visage, je me relevais, et le regardait tandis que ses mains essuyait les larmes sur mes joues. Il approcha ensuite son visage du mien, et ses lèvres ce collèrent au miennes, je répondis alors à son baiser avec la même passion. A ce moment, je sus que j’avais fait le bon choix en venant le voir, qu’au moins je m’étais racheté auprès de lui avant de devoir le quitter, une bonne fois pour toute. Je pouvais partir plus ou moins tranquille, en sachant qu’il ne me détestait plus malgré que cela me déchire de devoir le laisser. Et les paroles qui suivirent, ne firent chaud au cœur, ses paroles me faisait tellement plaisir, que je ne savais même plus quoi lui répondre. Je le regardais, et lui dit :

- Merci… Tu m’as tellement manqué. Je le serrais alors dans mes bras, avant de répondre difficilement. Je n’ai pas d’autres choix à présent, je dois partir… C’est pour te dire au revoir que je suis venu ce soir. J’ai déjà fui une fois, je peux recommencer, mais la différence c’est que maintenant il y a toi… Et c’est insupportable pour moi de devoir te dire adieu…

Je sentis les larmes revenir, lorsque les coups donné à la porte brisèrent ce moment. Je me reculais aussi, et me crispait en entendant dire Je sais que tu es là Felicity ! Sort de là ! car je sus que c’était la fin. Il n’avait pas mis bien longtemps pour me retrouver, et j’avais peur de ce qu’il pourrait me faire. Je n’avais pas pu partir, je devais alors choisir une autre sortie ou bien l’affronter. Alan m’avait donné alors assez de courage pour la seconde option. Je me levais et lui dis :

- Je suis désolé... Ne tente rien s'il te plait...

Et je me dirigeais vers la porte, tremblante, ne sachant pas si j’étais réellement capable de m’en sortir.


code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zafira-test.forumactif.org
Autre

avatar

Messages : 622
Date d'inscription : 23/10/2013

MessageSujet: Re: Kiaran || Spent a life time stuck in silence. It's over. Now i need you.    Ven 25 Oct - 11:47





Kiaran

Voir Kiara pleurer est quelque chose qui me surprend, je me dois de l'avouer. En effet, j'ai toujours été habitué par la jeune femme à la voir contenir ses émotions en ma présence, en public même, quoi qu'il arrive. Néanmoins, je prends la jeune femme dans mes bras et je lui dis ce que je ressens. JE lui dis que je l'aime. C'est la vérité. Je suis fou amoureux de Kiara, depuis le départ de Caylee et de Janis, je m'en suis rendu compte. En effet, avant, j'étais aveugle, et je m'en veux beaucoup, car j'aurais eu bien plus de chances si j'avais dragué la jeune femme durant trois années. Mais maintenant, ma belle est là, dans mes bras, ses lèvres scellées contre les miennes en un baiser out ce qu'il y a de plus passionné, de plus amoureux. « Merci… Tu m’as tellement manqué. » Je lui fais un sourire attendrit. Je la tiens toujours contre moi, et je sens peu à peu les tremblements de Kiara se calmer et je la vois peu à peu sembler se reconstruire, cesser de pleurer notamment. Mais quand j'entends la jeune femme dire « Je n’ai pas d’autres choix à présent, je dois partir… C’est pour te dire au revoir que je suis venu ce soir. J’ai déjà fui une fois, je peux recommencer, mais la différence c’est que maintenant il y a toi… Et c’est insupportable pour moi de devoir te dire adieu… » avant de se remettre à pleurer, je me remet à la serrer contre moi, jsuqu'à ce qu'on tambourine à la porte. Je regarde Kiara, sans comprendre. Mais elle semble pour sa part faire le lien entre sa propre personne et « Je sais que tu es là Felicity ! Sort de là ! », phrase prononcée par une fois que je ne connais pas. Kiara se recule, se libère de mon étreinte, et je le regarde toujours, cherchant à comprendre le drame qui se déroule sous mes yeux. Quand je la vois se lever, tremblant de tout ses membres, je comprends, et quand elle me dit « Je suis désolé... Ne tente rien s'il te plait... », cela ne fait que conforter mes soupçons. C'est son ex, à la porte. Je me lève, rattrapant la jeune femme. Même si je dois le payer au prix élevé de ma vie, il n'est nullement question que je la laisse se faire frapper par cet homme. Je ne le laisserais jamais faire. Je la retiens grâce à ma main et l'attire à moi. J'embrasse amoureusement Kiara, comme si c'était la dernière fois. « Je t'aime. Ferme à clé et je t'interdis de sortir. Il y a une arme si besoin, dans le tiroir juste ici. » Je caresse sa joue, lui désigne le tiroir en question et sors dehors, après m'être arrangé pour que la jolie brune ne me suive pas. Je tombe face à son ex et le bouscule, près à pratiquement me battre. Je lui met un coup de poing après avoir esquivé un coup, mais je ne m'attends pas à ce qu'il possède une arme à feu, et encore moi à ce qu'il s'en serve contre moi. « Merde. » Je jure, conscient que c'est peut être ma dernière parole. Je ne peux m'empêcher de crier à la jeune femme. « Kiara ! Sauve toi ! »

Fiche par (c) Miss Amazing
Crédit image : tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ZAF.IRA
Admin
avatar

Messages : 606
Date d'inscription : 24/02/2013
Age : 19
Localisation : Alaska

MessageSujet: Re: Kiaran || Spent a life time stuck in silence. It's over. Now i need you.    Ven 25 Oct - 12:31


Kiaran
J

’avais peur. Peur de ce qu’il allait ce passé. Peur d’avoir mal. Peur de mourir. Mais c’est ce que je devais faire, je ne pouvais plus me cacher, je devais l’affronter au péril de ma vie. Même si j’étais terrifiée, je devais me venger, lui montrer tout le mal qu’il m’avait fait. Toute cette souffrance que je refoulais resurgit tout à coup et remplit mon corps d’une haine qui me donnait la force d’avancer vers cette porte. Mais contre mon indication, Alan m’arrêta dans mon élan, il m’embrassa avant de m’interdire de sortir. Je fis mon possible pour l’en empêcher, je ne voulais pas qu’il lui arrive quoi que ce soit mais il était bien décidé à y aller et rien de ce que je ne pus dire ne le fis changer d’avis. A présent je n’avais plus peur pour moi, mais pour lui, parce que je pouvais accepter que l'on me fasse du mal mais pas à Alan, il n’avait pas à payer pour moi. Je restais quelques instants devant la porte, écoutant les bruits qui se passait de l’autre côté et ma respiration s’accéléra lorsque je reconnus le bruit de quelqu’un qui venait de se faire frapper. Mon sang ne fit qu’un tour en imaginant Alan recevant ce coup. Je n’hésitais alors pas et me dirigeait vers le meuble qu’il m’avait désigné et fouillait dans tous les tiroirs. Ma vision était brouillée par les larmes et mes mains tremblaient, ce qui ne rendait pas ma recherche évidente. Je trouvais finalement la fameuse arme et sentit le poids de celle-ci dans mes mains, alors que je réalisais ce que je tenais j’entendis la voix d’Alan. Il m’ordonnait de partir, ce qui n’annonçait rien de bon, mais je ne pouvais pas l’abandonner. Je me dirigeais vers la porte, l’ouvris en une grande volé et sentit l’air frais de la nuit fouetter mon visage tandis que je dévisageais l’homme. Debout dans le noir, j’aurais reconnu sa silhouette entre mille, même traits fins sur son visage, bien qu’il semblait plus tendu que jamais. La colère déformait son visage, et je crus apercevoir un sourire au coin de ses lèvres lorsque ses doigts appuyèrent sur la détente. J’étais incapable de bouger, le temps ralentit et je vis la balle transpercer la nuit jusqu’à Alan. Son corps tomba lentement au sol, et je croisais alors son regard avant qu’il ne repose sur le sol. J’aurais voulu pleurer, hurler mais cela resta coincé au fond de ma gorge. Quelques instants s’écoulèrent et c’est le bruit de mon arme fracassant le sol qui me sortit de cet état de paralysie. J’accourrais alors et me jetais à genoux devant l’homme que j’aimais. Les larmes roulaient à présent sur mes joues, il respirait mais je sentais que c’était difficile, je ne voulais pas le perdre, pas maintenant, pas comme ça. J’avais besoin de lui, je n’avais même pas eu l’occasion de lui dire que je l’aimais et combien je tenais à lui. Je posais ma main sur son torse et agrippai son tee-shirt tandis que mon autre main caressait sa joue tout en le suppliant :

- Alan ! Reste avec moi… Ça va aller… Tu vas t’en sortir ! Je t’en prie Alan… On a encore tellement de chose à vivre tous les deux… Tu ne peux pas me laisser ! Tu m’entends, tiens bon…

Je divaguais, incapable de réfléchir correctement, plus rien ne comptait autour de moi à part Alan. Notre dernier baisé n’était pas un adieu, c’était impossible, il n’était pas temps pour nous de nous séparer.




code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zafira-test.forumactif.org
Autre

avatar

Messages : 622
Date d'inscription : 23/10/2013

MessageSujet: Re: Kiaran || Spent a life time stuck in silence. It's over. Now i need you.    Ven 25 Oct - 12:34

Il était hors de question que je laisse ce grand malade faire du mal à Kiara. De ce que j'ai compris, il lui a déjà fait du mal, je ne vais donc pas la laisser se livrer à cet imbécile, comme ça, la laisser mourir, peut être, ou être blessée dans tout les cas. Il n'est pas question que ceci arrive, et c'est précisément ce que j'ai en tête quand j'embrasse Kiara, ne sachant pas à quoi m'attendre et préférant donc de ce fait l'embrasser une dernière fois juste au cas-où. Je sors après avoir décidé mentalement de laisser mon arme à feu à Kiara, au cas-où je ne pourrais pas arrêter son ex. Je sors et me bat avec ce crétin, mais je ne prévois pas qu'il porte une arme à feu. À l'instant où je vois Kiara derrière moi, son ex me tire dessus. Je lui dit de rentrer, de fuir, de se cacher, de faire quelque chose et la regarde dans les yeux quand je tombe petit à petit à terre, sentant une douleur fulgurante au niveau de mes côtes. Machinalement, je porte ma main à la plaie pour essayer de ralentir le sang, en vain. Kiara lâche son arme et je vois les larmes rouler sur ses joues, elle se met à genoux à côté de moi et me supplie. « Alan ! Reste avec moi… Ça va aller… Tu vas t’en sortir ! Je t’en prie Alan… On a encore tellement de chose à vivre tous les deux… Tu ne peux pas me laisser ! Tu m’entends, tiens bon… » Je lui adresse un petit sourire. C'était donc vrai. Depuis tout ce temps, mes sentiments étaient réciproques.  C'était la vérité, elle ne s'était jamais moquée de moi, ne m'avait jamais menti, là-dessus du moins. Je lui fais un petit sourire malgré la douleur et me retiens de lâcher un râle de douleur pour ne pas la paniquer davantage qu'elle ne l'est déjà. Je regarde la femme que j'aime, et soudain je me rappelle de l'existence de son ex. Le voyant derrière elle, qui lui vise la tête avec son arme, j'attrape Kiara et la colle contre moi malgré la douleur que cela me fait. Cette fois, je ne peux réprimer un petit cri de douleur, puis je chuchote à celle que j'aime. « Pars, sauve toi... Prends le pistolet et sauve-toi, s'il te plaît... Que ça ait pas servi à rien... Je veux juste... » Je gémit car parler, même en chuchotant, me fait pas. « Je veux juste que tu sois en sécurité, Fields. Va dans la maison, appelle les flics, fait quelque chose.... » Je lui lance un regard désespéré, presque suppliant, et je lutte contre l'obscurité qui m'envahit peu à peu car je perds bien trop de sang.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Kiaran || Spent a life time stuck in silence. It's over. Now i need you.    

Revenir en haut Aller en bas
 
Kiaran || Spent a life time stuck in silence. It's over. Now i need you.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» problème life time map updater
» life time pour Nuvi 660
» Camelot - Time Of Kings n'attend plus que vous ! [RPG]
» Choose your last words This is the last time Cause you and I, we were Born To Die.. //Apple A NOTER
» Game Life'

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Terminé-
Sauter vers: