AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 THE HOST ¤ Jake T. Addams

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Autre

avatar

Messages : 622
Date d'inscription : 23/10/2013

MessageSujet: THE HOST ¤ Jake T. Addams   Mar 27 Mai - 11:03

✓ Jake Tyler Reynolds



This is it.

Je ne suis pas hostile aux Âmes, contrairement à ce que l'on pourrait croire. Je suis même bien loin de l'être, et je ne le serais probablement jamais. Je ne veux pas devenir l'un des leurs, ça s'arrête là. Jamais au grand jamais je ne pourrais tuer une Âme pour le simple plaisir de la tuer parce qu'elle n'est pas de mon espèce. Je juge que ce genre d'acte est du pur sadisme. Je suis curieux. Curieux de leur technologie, de comment ils s'y prennent pour être aussi.... Simples. Ils ont besoin de nous pour vivre, j'aimerais bien savoir pourquoi, savoir à quoi ressemble ces autres planètes qu'ils ont sans doute colonisés.

en bref


Prénom : Jake, Tyler ⊱ Nom : Reynolds ⊱ Surnom(s) : Jake, Ty' ⊱ Date & Lieu de Naissance : le 09/04/1987 à Detroit ⊱ Métier : Ancien gérant de café, résistant ⊱ Statut : célibataire et solitaire ⊱ Domicile (camp où le personnage vit) : vagabond ⊱ Groupe : catch me if you can ⊱ Avatar : Chris Zylka



seulement ajouté checked après le "oui" ou le "non" & avant le /



fiche (c) oceanlounge.



ღ The time of our lives.



J'ai choisi de présenter l'histoire de mon personnage en passages, pour laisser sa vie globalement libre.


Du haut de tes neuf ans, tu attends de te rendre compte que tout le monde est profondément endormi pour pouvoir te lever. Tu as pris, récemment, l'habitude de te lever la nuit pour aller dehors, pour avoir un avant-goût de la liberté que tu auras bientôt, en tout cas tu l'espères. Tu enfiles ton sweat shirt que tu t'es acheté avec le peu d'argent que tu as, et tu mets tes chaussures après ton jean. Tu sors sur la pointe des pieds mais tu tombes sur une brune du dortoir des filles. Et merde. Pour peu que ce soit une balance, s'en est fini de tes escapades nocturnes. Tu soupires et la regarde. Elle est habillée suffisamment correctement pour pouvoir sortir durant une nuit plutôt fraîche. Tant mieux. Tu vas l'emmener avec toi, tu ne veux pas qu'elle te dénonce, tu n'as pas besoin de ça. Tu la prends par la main après avoir mit ton doigt sur sa bouche pour lui faire signe de se taire. Discrètement, tu vas jusqu'à a porte de derrière, qui est, tu ne sais pas pourquoi, toujours ouverte. Doucement, tu l'ouvres, et laisse passer la petit brune. Tu passes derrière elle et entrebâille la porte pour pouvoir revenir. Discrètement, à pas de loups, vous vous éloignez peu à peu de cet orphelinat, de cette prison. Une fois que vous êtes loin, tu te retournes vers elle et lui fait un petit sourire, un sourire qui se veut rassurant. À la lumière de la lune, elle était déjà plutôt jolie, mais là, les lampadaires renforcent en quelques sorte la couleur de ses yeux. « Je m'appelle Jake. Et toi, tu es ? » Tu lui demandes. Tu la vois hésiter, puis finalement elle prend la peine de se présenter avec une petite voix, qui montre qu'elle a environs le même âge que toi. « Saoirse. » C'est un joli prénom. Tu n'es pas du genre à te faire des amis, ou à convier quiconque à tes escapades nocturnes. Et pourtant, cette fois, tu l'as fait, sans que tu ne comprennes franchement pourquoi, d'ailleurs.


* * *


Tu soupires et tu regardes ta montre. Tu es dans la rue de l'orphelinat, au point de rendez-vous, comme d'habitude. Sept ans. Sept ans que tu la connais, Saoirse. Et même au bout de sept ans, son retard t'insupportes toujours autant. Tu la vois finalement arriver et tu souris. Elle est belle. Elle fait partie des rares filles que tu connaisses que tu ne ridiculises pas niveau tailles, et c'est une de tes rares amies, pour ne pas dire la seule. Depuis ce jour où tu l'as forcée à venir avec toi, Saoirse vient pratiquement toujours à tes petites sorties nocturnes. Tu aimes ça, tu apprécies énormément sa compagnie, en fait. Peut être trop. Mais ce n'est pas grave. Quand elle est à ton niveau, tu lui prends la main, l'attire à toi et l'embrasse tendrement sur la joue avant de lui sourire. « Salut ma belle. » Tu ne parles pas beaucoup, mais elle sait que tu es content de la revoir. C'est comme ça, entre Saoirse et toi. Y a jamais besoin d'énormément parler. Vous vous comprenez en un regard, en un sourire. C'est bien, tu trouves. « Prêt ? » Elle te demande avec son beau sourire. Tu ne peux t'empêcher de sourire à ton tour. « Bien sur ! » Vous allez tout les deux jusqu'au lac, où la lune se reflète. C'est là où il y a le moins de lumières artificielle. C'est beau. Vous vous asseyez dans l'herbe. « Un jour, on partira, rien que tout les deux, on ira ailleurs, on s'en ira loin. Tu me le promets ? » Saoirse te regarde de ses grands yeux verts, tu caresse doucement sa joue, du bouts des doigts, avec toute la délicatesse du monde. Les yeux dans les yeux, tu lui réponds. « Je te le promets. Je te promets que je serais toujours là pour te protéger, pour te faire sourire et pour te rendre heureuse, Sa. On verra que le monde, il est bien plus beau que là où on est. C'est promis. » Tu serres sa main, toute chaude, dans la tienne, et tu te relèves au bout de quelques minutes dans le silence, seulement interrompu par le bruit de l'eau.


* * *


Tu te cherches un coin où dormir à proximité du lac de Detroit. Le lac où tu allais avec Saoirse, il y a quelques années. Tu soupires. Tu ne sais pas ce que la belle jeune femme est devenue, et c’est bien malheureux. Elle te manque, parfois, comme en ce moment, mais tu sais bien que tu ne peux rien faire. Tu la retrouveras, un jour, en tout cas, tu l’espères. Tu entends des bruits de pas et tu te retiens de justesse de sursauter. Tu étais plongé dans tes pensées, tu ne t’es pas rendu compte du bruit ou même de la lumière atténuée par le feuillage des arbres avant. C’est dangereux. Ce doit être des traqueurs. Tu fais très attention à toi. C’est risqué. Tu risques ta vie, tu risques ta survie. Discrètement, tu t’éloignes le plus possible des faisceaux bleutés, puis quand tu es suffisamment loin à ton goût, tu te mets à courir. Tu percutes une personne. « Hé ! Attention ! » S’exclame une voix féminine qui t’es familière. « Désolé. » Tu murmures. Tu aides la femme à se relever, puis tu vois ses yeux bleus, signe que c’est une âme. Il y a comme un éclat métallique dans ses yeux. Rapidement, tu la repousses, sans pour autant la faire tomber. « Merde, ils vont m’avoir ! » Tu t’exclames. Plus tu t’approches d’elle, plus elle se recule. Elle ne te veut pas de mal. Elle n’a pas sorti de pistolet bizarre, ou quoi que ce soit. « Vous savez que je suis humain ? » Tu lui demandes, en essayant de ne pas prendre un ton menaçant. Tu entends un bruissement. Elle bouge, mais ce n’est pas dangereux. Tu l’espères. « Moi aussi, d’une certaine manière. » Tu fronces les sourcils. Définitivement, tu connais réellement cette voix. Tu en es sur. Tu cherches des yeux, mentalement aussi, qui ça peut bien être, mais tu ne vois pas, tu ne reconnais pas la personne. Non, elle n’est pas humaine. Elle a été humaine, oui, mais désormais, elle n’a plus rien d’humain. C’est une Âme. Une créature qui vient de l’espace et qui possède le corps des humains, les tuant. Tout à coup, une réminiscence a lieu. Cette voix... Tu te revois avec Saoirse, faisant la promesse que vous serez ensemble plus tard, quoi qu’il puisse bien advenir. « Putain... » Tu souffles. Tu es choqué. « Qu’est-ce-qu’il se passe ? » Elle te demande d’un ton interrogateur. Tu t’avances à la lumière et elle recule, mais tu sais qu’elle te voit. « Salut Saoirse... »[/color] Tu dis d’un ton timide, surpris. Tu parles dans un souffle. Tu entends les traqueurs arriver et tu te planques dans le buisson. Tu les entends au bout d’un moment s’éloigner mais tu ne sors pas de ta cachette. Ce n’est que quand tu entends un petit « Jake ? » sortir de la bouche de Saoirse que tu te décides à sortir de ta cachette. À en juger par l’expression de son visage, elle est en conflit intérieur. Elle s’approche de toi et te prends dans ses bras. Tu es surpris et ne bouge pas, puis la repousse en réalisant que celle que tu enlaces n’est pas la Saoirse que tu connaissais. « Jake, c’est moi, c’est Saoirse ! Écoutes moi, j’ai pas beaucoup de temps… » Tu fronces le nez. Cette fichue Âme essaie par tous les moyens de te duper, c’est mal, elle n’est pas censée faire cela. « Arrête d’essayer de m’avoir. Tu n’es pas Saoirse. » Tu entends un fort soupir, puis elle se rapproche de toi et pose ses lèvres sur les tiennes. C’est les mêmes lèvres que celles de la Saoirse que tu as connue il y a un long moment, que celle dont tu es tombé amoureux à l’orphelinat. « Saoirse... Ma chérie... » C’est tout ce que tu peux dire avant de prolonger son baiser. C’est ta Saoirse, c’est sur. « Jake, j’ai réussi à la convaincre d’éloigner les Traqueurs mais je n’ai pas beaucoup de temps... Il faut que tu partes loin, Jake... » Elle semble lutter. Tu la crois. « Pas sans toi. Si tu es encore là, je partirais pas sans toi. Pas encore une fois. » Elle soupire et te regarde. « Ils m'ont déjà eue, c'est trop tard pour moi. Toi, sauves toi tant que tu le peux encore... Elle reprend le contrôle, Jake... Il faut que tu... Je t'aime. » Une expression de douleur passe sur les beaux traits de Saoirse puis l'Âme semble avoir repris le dessus. Tu murmures un simple « Moi aussi.. » Avant de prendre Saoirse pour la porter en la mettant sur ton épaule. « pas de bruit. Je veux et je vais pas te faire de mal. Je suis pas un violent. » Tu ne lui mens même pas. Tu ignores le fait qu'elle parle -tu appellerais plutôt ça des piaillements, en vérité-, et ne la dépose à terre qu'une fois de l'autre côté du lac malgré qu'elle se soit débattue. « Voilà. Je suis désolé c'est pas un quatre étoiles, mais... Je fais comme la première fois que je l'aie rencontrée. Je t'emmène. Sinon, je prends des risques. » tu enlèves ta veste après avoir parlé d'un ton assez neutre et la lui tend. « désolé, ça appartient à un humain et c'est pas très luxueux, mais j'ai rien de mieux. Bonne nuit. » Tu lui affirmes, la laissant se coucher. De ton côté, tu t'assieds contre une roche. Tu veux que personne ne vous trouve, tu ne comptes pas dormir cette nuit, et en prime tu comptes trouver un moyen de rendre son corps à la femme qui habite ton cœur depuis toujours.





ღ Who am I?
Alors moi, la fille derrière l'écran, c'est Jade. On m'appelle moonrise sous mon pseudo de créatrice. J'ai vécu sur cette terre pratiquement quinze années, et ouai je suis pas ce qu'il y a de plus vieille. J'ai connu le forum pour la simple et bonne raison que j'en suis l'une des fondatrices. Je fais du rp depuis quatre ou cinq ans, et je fais en moyenne minimum 500 mots par post. Je vais me connecter le plus souvent possible et voilà. Je vous aime. Amusez-vous bien sur le forum, les loulous !




✓ Réservation de l'avatar
Code:
<pris>✓</pris>Chris Zylka — [url=http://worms-demise.forumactif.fr/u2]Jake T. Reynolds[/url]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
THE HOST ¤ Jake T. Addams
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ouran High School Host Club Rpg
» Ouran High School Host Club Rpg
» Equivalent à Archive-Host ?
» Héberger une musique sur Archive Host et mettre un lecteur
» Message d'erreur : windows script host

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Histoires.-
Sauter vers: