AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 CITY ¤ Cassie V. Burke

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Autre

avatar

Messages : 622
Date d'inscription : 23/10/2013

MessageSujet: CITY ¤ Cassie V. Burke   Mer 23 Oct - 19:49

Cassie Victoria Burke


Informations générales
Salut ! Je m'appelle Cassie Victoria Burke ◊ Je suis née le 25/04/1998 à Détroit et j'ai donc 14 ans. ◊ D'origine américaine, Je suis célibataire et je suis collégienne, ce qui fait que j'appartiens au groupe SOOTR. ◊ Oh ! Et j'oubliais, je suis le sosie de Peyton Roi List.
Moi en hors-jeu
Bonjour ! En fait, mon prénom, c'est Jade et j'ai 14 ans, mais sur Internet, on me connait mieux sur le nom de moonrise. ◊ J'ai connu A Beautiful Lie il y a longtemps et je trouve qu'il est perfect. ◊ C'est pour cela que je vais me connecter 7j/7. ◊ Sur ce forum, je vais jouer à merveille mon personnage inventé et respecter les règlements que j'ai bien lu parce que queen.

All my life is in those lines

Les premières années
Je ne suis pas le premier enfant de mes parents. Je suis la seconde, la petite dernière. Il n'y a aucun doute là-dessus, je serais la dernière. J'ai eu une enfance à peu près heureuse, même si je n'étais pas entourée d'une famille aimante comme tout les autres enfants, comme toutes mes autres amies. En effet, à peine un mois après ma naissance, mon père est décédé. Il était à son entreprise, et il marchait sur le toit, qui a cédé. Il est tombé sur les machines, et est mort quelques heures après. Au fond, je ne peux pas affirmer que mon père me manque, pour la simple et bonne raison que je ne l'ai pas connu. J'aurais aimé le connaître, oui. J'ai grandi, entourée d'une famille bien particulière. Une mère qui s'occupait de moi plus par obligation qu'autre chose et un grand frère qui m'ignorait royalement, bien que je le prenne en exemple. J'aurais tellement aimé parler à mon frère, vraiment, qu'il s'occupe un peu de moi. Petite, j'ai plus ou moins tout fait pour m'éloigner de cette famille qui se souciait à peine de moi. J'ai commencé la danse moderne et j'ai prit des cours de batterie en parallèle. Il fallait que je me défoule, que je canalise mon énergie dans quelque chose. Ce quelque chose, ce fut la danse. Et la batterie. Je me suis déchaînée toute mon enfance. De plus en plus, je cherchais ma mère, attendant la moindre réaction de sa part, en vain. 
Le début du ras-le-bol
A peine Christian a-t-il eut ses 18 ans qu'il est parti d'ici. En même temps, quelque part, quand je regarde maintenant, je le comprend tout à fait ; notre génitrice est tout bonnement, comment dire... Insupportable. Je n'ai qu'une envie, franchement, la gifler pour essayer de la faire réagir. Depuis mes neuf ans, elle n'en a absolument rien à foutre de moi, elle 'ignore royalement. Franchement, plsu vite je peux me tirer d'ici, mieux c'est. Je commence déjà à faire n'importe quoi, du haut de mes onze ans. Je suis pourtant pas bien vieille, et j'ai déjà à peu près essayé tout ce que je trouvais ; que ce soit cigarettes ou alcool ou tout, d'ailleurs, j'ai essayé. Je peux le garantir. Je suis déjà pas rentrée chez moi pendant quelque jour, ma mère ne s'en est même pas souciée. Franchement, comment je peux déjà dire que c'est ma mère ? Elle ne s'est jamais vraiment occupée de moi. J'ai pas de mère. C'est pas ma mère.
Le baissé de rideau
« Putain mais sérieux, j'en ai marre de toi, là ! » Je suis en train de m'énerver contre l'autre conne, la salope qui m'a donné la vie. « Moi aussi j'en ai marre de toi ! Tu devrais pas exister ! Tu n'es qu'un accident ! » Voilà quelque chose qu'une mère ne devrait jamais au grand jamais oser dire à sa fille. Malgré le fait que je n'ai jamais pleuré, que j'ai toujours tenu, les larmes me montent aux yeux, et je me met à pleurer, laissant le mascara et le liner couler sur mes joues. Je ne suis qu'une erreur, un accident. Je ne devrais pas exister. Elle ne m'a jamais aimée. Elle s'est fichue de moi ; pourquoi ne pas avorter si elle ne voulait pas de moi ?! Elle ne mérite pas que je vive plus longtemps sous ce toit. Je ne veux plus la voir. Plus jamais. Je me retourne, et me dirige vers ma chambre. J'attrape ma grosse valise rose et je commence à mettre toutes mes affaires dedans. L'autre blondasse m'a suivie, et elle ose me poser une question. « Qu'est-ce que tu fous ? » Je me retourne, rouge de colère, mes yeux bleu-vert lançant des éclairs. « Je m'éloigne de la seule personne capable de me rendre malade, de me faire vomir rien qu'en photo. » Elle s'approche de moi et me gifle. Méchamment, je la regarde. Ma mère est plus petite que moi, bien que je n'ai que quatorze ans. Je m'approche d'elle, lève la main. JE n'aurais jamais pensé la gifler. Et pourtant, quand ma main heurta violemment sa joue, je réalisais que je l'avais fait. Ce que j'avais toujours voulu faire. « Et où tu vas aller, petite conne ? » Ma génitrice m'adresse un rictus méchant, et je lui fait un sourire moqueur. « J'ai un grand frère, à ce que je sache. Je me casse chez Christian, j'en ai marre de toi. Files-moi du blé, je sais très bien que tu veux seulement te débarrasser de moi. » Elle me donne l'argent, que je lui arrache des mains. JE ferme ma valise, qui contient des photos, des vêtements, et tout mon maquillage, mes cosmétiques. Mes affaires, en fait. En bagage à main, je prends mon PC portable, que mes amies m'ont offert pour Noël et mon anniversaire combiné. Puis je mets mon manteau et claque la porte, laissant ma mère seule à jamais.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
CITY ¤ Cassie V. Burke
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La City
» Zombie City
» Mise à jour de City Navigator V9
» RESOLU Transferer city navigator de nuvi vers un etrex
» sujets City Navigator NT 2009 et Carto 2009 fusionnés

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Histoires.-
Sauter vers: