AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 CITY ¤ Nevaeh C. Prior

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Autre

avatar

Messages : 622
Date d'inscription : 23/10/2013

MessageSujet: CITY ¤ Nevaeh C. Prior   Mar 27 Mai - 10:58


Heaven Carmen Prior
It's alarming honestly how charming she can be

Informations générales

Nom: Prior
Prénoms: Hevaen (se fait appeler Nevaeh) Carmen
Date de naissance: Le 17/04/1998
Lieu de naissance: Chicago, USA
Métier: Lycéenne
Statut civil: Célibataire
Groupe: Tequila Sunrise
Qualités: Ambitieuse / Sportive / Souriante / Drôle / Dynamique
Défauts: Têtue / Rebelle / Moqueuse / Hautaine parfois / Menteuse / Vengeresse

Moi en hors jeu
Prénom : JadeÂge : 15 ansPseudo: moonriseComment avez-vous découvert le forum ? : Dans mon cerveau :héé:Votre avis sur le forum : Perfect :stp:Personnage inventé ou scénario ? : Entre les deuxPremier, deuxième, troisième, etc, compte ? Sixième Fréquence de connexion: 3/7Code du règlement : OK par moiRéservation de l'avatar :
Code:
<pris>Bella Thorne</pris> ♦ [i]Nevaeh C. Prior[/i]


Dernière édition par moonrise le Lun 11 Aoû - 19:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Autre

avatar

Messages : 622
Date d'inscription : 23/10/2013

MessageSujet: Re: CITY ¤ Nevaeh C. Prior   Mar 27 Mai - 10:59

Everyone has a story
We were born to die

« Heaven, viens voir. » Du haut de tes neuf ans, tu avances, ta queue de cheval rousse se balançant au rythme de tes pas. « On va s’en aller pour ne plus voir la méchante dame qui t’a blessée. Tu sais, c’est Maïke. » Tu sursautes en entendant son nom. Cette femme t’a fait très mal, quand tu étais dans la piscine, et elle te fait peur, surtout que tes parents te disent qu’elle l’a fait exprès. « Je vais t’aider à faire ta valise, mon amour. » Tu hoches la tête et prend la main de ta mère qui t‘emmène dans ta chambre. Soigneusement vous emballez les affaires qui sont dans ta chambre, et tu as le droit de garder ton ours en peluche avec toi. Le soir, vous êtes dans l’avion direction Detroit.

Tu grandis et tes parents te font jouer du violon. Tu ne comprends pas à quoi ça va te servir, mais tu en joue, en plus de faire de la danse classique. Tu joues avec tes amies, et tu sors. « Maman, on va prendre une glace ! » Ta mère accepte, et tu es contente. Tant mieux. Le lendemain, vous prenez un avion pour Panama en express, et tu te retrouves chez ton cousin. Ils disent que ta cousine, que tu adores, est partie, mais quand tu demandes quand est-ce qu’elle va revenir, ils ne te répondent pas. Quelques années plus tard, comme ça ne va pas mieux, tu déménages à Sacramento, tu as alors quinze ans.

Non mais c'est pas possible! J'aurais juré que c'était par ici! Tu fouilles parmi la paperasse de tes parents, dans les vieux cartons de ton greniers jamais déballés à cause de ta tonne de déménagements. Soudain, tu tombes sur une lettre avec ton nom écrit dessus. Surprise, tu fronces les sourcils. Ton amie te regarde. C'est une lettre pour moi. Je ne connais pas l'écriture. Tu expliques devant son air interrogateur. Tu hésites. Ce genre de chose, ça arrive dans les films d'horreur, dans les trucs de ce genre en tout cas. Surement pas dans la vie réelle dans tout les cas. Tu ouvres le lettre et la déplie sans même te douter que ce qu'elle contient s'apprête à bouleverser ton monde.

1998, Chicago.
Bonjour Heaven,
C’est un très joli prénom que tu portes. A la hauteur de ta beauté, de tes grands yeux noisette qui s’émerveillent à tout ce que tu découvres. Tu dois te demander ce qu’est cette lettre, ce qu’elle contient et surtout qui la écrite. Mais rassure toi, cela viendra. Du premier instant où je t’ai vue, qui fut aussi le dernier, j’ai immédiatement sut que je serais liée à toi pour le reste de ma vie, que je le veuille ou non. Tu es une partie de moi, une partie de moi de laquelle je dois me séparer. Ce n’était pas mon choix mais je n’y étais pas non plus forcer. C’est juste la vie qui a voulu ça. Trop jeune, trop d’avenir devant moi, trop de parents derrière moi. Bien que tu ais été faites d’amour, je te l’assure. Je n’ai pas le courage d’affronter la vie avec toi, encore si petite, si fragile alors que moi je ne suis encore qu’une enfant. Certes assez grande pour faire un bébé mais pas assez forte pour le garder, le protéger et l’aimer. Cela ne te semble surement pas juste et c’est le cas. Ce n’est pas une bonne excuse je l’admets. C'est simplement la vérité. La dure vérité. Je t’ai portée et prit soin de toi pendant neuf mois, ce qui n’est rien comparé à tes dix-huit dernières années de vie mais c’est la meilleure chose que j’ai pu te donner. Je t’ai donné la vie, fabriquer la magnifique jeune femme que tu dois être devenue aujourd’hui. J’ai moi-même choisis tes parents, je voulais ce qu’il y avait de mieux pour toi. Et je pense lavoir trouver chez ces personnes qui t’ont accueilli comme un cadeau du ciel. Ainsi je faisais un couple heureux et assurais une belle et longue vie pour ma fille. Tu ne dois évidemment pas le voir comme cela de ton coté, mais j’espère que tu sauras aimer ces parents qui on prit soin de toi. C’est la plus belle chose que je pouvais vous offrir, une famille. Je ne veux pas que tu me chercher, car je ne suis rien d’autre que celle qui t’as donné la vie mais sache que tu auras toujours une place dans mon coeur. Bien que je doive te laisser, sache qu’aucun jour ne passera sans que je ne pense à toi, je t’en fais la promesse.
Avec tout mon amour,
Ta maman.


Au fur et à mesure que tu lis cette lettre, tes yeux s'écarquillent de plus en plus. Tes parents ne sont pas vraiment ceux qu'ils prétendent être. Tu es complètement sous le choc, tu découvres que toute ta vie n'a été qu'un tissus de mensonges. Certes, cette lettre devait t'être donnée à tes dix-huit ans, mais ce n'est pas une raison.

« Heaven, faut qu’on te parle. » Tu soupires et les rejoins, les regarde de bas en haut. « C’est Nevaeh, je vous l’ai déjà dit. C’est trop dur ? Ou pas assez bien ? » Ils soupirent, et ne prennent même pas la peine de te répondre. Depuis que tu sais que tes parents ne sont pas biologique, tu leur en veux et tu fais n’importe quoi. « On part en avion. Demain. On va à Nassau, aux Bahamas, le temps que tu arrêtes… ça. » Ton père te dit. Tu le regardes, complètement choquée par ce qu’il vient de te dire et encore plus par le regard dont il te lorgne. Le lendemain, tu prends l’avion et t’y endors. Quand tu quittes l’aéroport en tirant ta valise, tu découvres ce qui s’offre à présent à toi : le soleil, le sable, l’eau azur. Et surtout, l’occasion de partir de chez toi, ce que tu espères faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
CITY ¤ Nevaeh C. Prior
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La City
» Mise à jour de City Navigator V9
» RESOLU Transferer city navigator de nuvi vers un etrex
» sujets City Navigator NT 2009 et Carto 2009 fusionnés
» City Navigator Europe NT 2008.1 et Mac

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Histoires.-
Sauter vers: